Gérald Genta

Gerald Genta, un visionnaire précurseur et designer mythique

Gerald Genta, maitre-horloger des temps modernes. Charles Gerald Genta est né le 1er Mai 1931 à Genève d’une mère suisse et d’un père italien. Après ses études d’orfèvrerie et de joaillier qui lui ont valu d’obtenir un diplôme fédéral helvétique, il est recruté par Universal Genève qui était l’une des manufactures horlogères les plus reconnues, en particulier pour ses chronographes. En 1954 et à tout juste 23 ans, il se distingue en réalisant le design de la SAS Polerouter, montre qui commémorait les vols polaires de la compagnie aérienne SAS (Copenhague-Los Angeles via le Pôle Nord). Polerouter deviendra l’un des plus grands succès de la marque.

Après cette collaboration qui durera jusqu’au milieu des années soixante, de nombreuses firmes horlogères suisses vont faire appel au jeune designer. La première d’entre elle fut Omega pour laquelle Gerald Genta renouvela sa collection Constellation qui connut un immense succès. En 1970, la Maison Audemars Piguet approche le designer pour concevoir la montre qui sera son modèle le plus iconique, la Royal Oak. Pour dessiner ce modèle, il s’inspire de l’image d’un plongeur qui portait un casque de plongée attaché au reste de sa combinaison par 8 vis. Cette forme octogonale si moderne, qui marqua l’apparition de la première montre de luxe en acier, reste aujourd’hui l’estampille de la marque Audemars Piguet.

 

A la fin des années soixante, la société Patek Philippe demande à Gerald Genta de la faire bénéficier de son génie créatif. Quelques années plus tard, en s’inspirant d’un hublot de transatlantique, Gerald Genta donne naissance à un modèle légendaire, la Patek Philippe Nautilus. Disposant d’une lunette avec des angles adoucis, cette nouvelle montre en acier représente un équilibre subtil entre sport et élégance. Elle restera plus de 30 ans en production.
Gerald Genta est donc l’unique créateur de la SAS Polerouter, de l’Omega Constellation, la Royal Oak pour Audemars Piguet, la Nautilus pour Patek Philippe, l’IWC Ingénieur, sans parler de nombreuses collaborations avec Cartier, Van Cleef & Arpels, Chaumet, Hamilton, Bulgari, Seiko, Timex, etc.
En plus de ces collaborations pour les grandes maisons horlogères, il crée sa propre société en 1969 pour développer sa marque éponyme et produire des œuvres d’exception pour des clients uniques. Il n’a de cesse de créer, innover, en associant des formes et matières inédites à de grandes complications horlogères. Toujours poussé dans une démarche inédite largement inspirée par sa passion prolifique d’artiste peintre et de designer novateur, il gagne très vite le respect de la profession toute entière et la considération des amateurs de belle horlogerie à travers le monde. L’une de ses œuvres fut alors la Grande Sonnerie Tourbillon qui reproduisait la même mélodie que le carillon de Big Ben plus connue sous le nom de carillon Westminster. En 1994, il conçoit la Grande Sonnerie Retro, l’une des montres au poignet les plus sophistiquées au monde.

Pour ses clients exclusifs aux rangs desquels ont figuré le Roi du Maroc, le Sultan d’Oman, celui de Brunei, le Roi d’Espagne, le Roi d’Arabie Saoudite, la Reine Mère du Royaume-Uni, des hommes d’Etat, de grands industriels, des hommes d’affaires, de grands sportifs, des artistes, chanteurs, et des acteurs … il réalise personnellement des modèles uniques, prestigieux et audacieux dont certains ont mis plusieurs années à voir le jour. Dans les années 80, il obtient une licence exclusive de la part de Disney pour concevoir des montres avec les personnages en décoration sur les modèles.
De 1983 à 1999, il parcourt le monde avec son épouse Evelyne afin de développer et promouvoir leur marque Gerald Genta. Tandis que le designer s’investit totalement dans la création de modèles emblématiques qui feront date, Evelyne développe avec passion de nouveaux marchés en Asie, Europe et au Moyen-Orient.

Après la cession de l’entreprise à une société asiatique en 1999 pour permettre au Maestro de se consacrer entièrement à sa vie d’artiste peintre et de créateur, Gerald Genta poursuit ses activités de designer horloger sous la marque Gerald Charles qu’il lance en 2001. Plusieurs modèles audacieux voient le jour sous cette nouvelle signature dont la Maestro Tourbillon Carrée.
Il s’est éteint en Août 2011 à l’âge de 80 ans. Au total il aura conçu plus de 100 000 montres pour de nombreuses sociétés horlogères et ses marques éponymes. Mais surtout, sa vision et son savoir-faire ont permis de briser les limites, de bousculer tous les codes préexistants, et de rapprocher les exigences de la précision horlogère de la puissance créative de l’art, pour au final parvenir à établir une nouvelle norme qui s’inscrit à la fois dans l’histoire et dans l’avenir.

Le rayonnement et la flamme du « Picasso des montres » vont continuer d’inspirer les générations. A moyen terme, les milliers de dessins du Maestro gardés précieusement par son épouse et associée devraient pouvoir s’incarner en des pièces exceptionnelles qui vont faire vivre et scintiller une marque mythique et légendaire.